Révolution et Normandie

Révolution et Normandie
 
Si la vie de Louis-Antoine de Bougainville est bien connue, on ignore ses liens avec la Normandie et en particulier avec le village d’Anneville-sur-Mer dans la Manche. Cette attache changea radicalement la vie du navigateur en celle de simple paysan. C’est cette tranche de vie mouvementée que nous vous proposons brièvement de raconter ici. L’histoire est tirée du livre Bougainville en Normandie durant la Révolution chez thebookedition.com.
 
couverture bougainville normandie revolution
 
Quelques jours après la prise de la Bastille, un vent de panique se propagea dans les campagnes. Les paysans, mourant de faim, pillaient les châteaux pour y trouver du grain et de l’argenterie. Le 30 octobre 1790, Bougainville fut nommé à la flotte de Brest, mais craignant d’être débordé par les insubordinations, il démissionna et rentra à Pairs le 5 février 1791.
 
Le 20 juin 1792, les Parisiens armés de piques et de haches envahirent le palais des Tuileries. Malgré le danger, Bougainville assura la protection rapprochée de la famille royale et continua d’être le « Monsieur loyal » du régime. Mais le 10 août, il dut fuir le palais et sauva la vie de deux gardes suisses en les soustrayant au lynchage.
 
Pour la sécurité de sa famille, il décida de fuir Paris avec femme et enfants. Il se réfugia dans son château d’Anneville-sur-Mer où il pouvait facilement rejoindre les îles anglo-normandes en cas de problème. En réalité, il ne s’agit pas d’un château, mais plutôt d’une belle ferme normande isolée entourée de champs cultivés et de vergers. Ce domaine n’appartenait pas à la famille de Bougainville, ni à celle des Hérault et encore moins à celle des Montendre, comme l’indiquent certains ouvrages. Il acheta ce domaine dit de la Bectière (ou Becquetière, en vieux français) aux enchères à Paris le 31 août 1791. Sa propriété comprenait des maisons d’habitations, des cours, des jardins, des remises, un moulin à eau dit de Grouchy situé sur le territoire de Geffosses et un moulin à vent. Puis, quelques années plus tard, il fit l’acquisition d’une pêcherie en bois à la mer.
 
photo moulin anneville
Le moulin à vent d’Anneville
 
Depuis 1792, Bougainville était sous surveillance et obligé de se présenter fréquemment devant le conseil de la commune d’Anneville, pour prouver sa résidence et donc sa présence. Mais sur ordre du représentant du peuple, Jean-Baptiste Le Carpentier, le 4 juillet 1794, le comité révolutionnaire vint le chercher en son logis pour le jeter en prison. Ses enfants et sa femme étaient autorisés à lui rendre visite et il existe encore des lettres échangées durant cette période. Deux mois plus tard, il fut sauvé par l’exécution de Robespierre. En raison de ses états de service et de ses connaissances scientifiques, on lui assigna de devenir élève à l’école Normale de Paris. Après cette sombre échappée normande allait succéder une vie parisienne et briarde pleine de gloire.
 
Flore de Longchamps Montendre, son épouse, se montra une vraie femme de caractère, forte et libre. Lorsque son mari fut emprisonné, elle partit clandestinement, travestie en homme pour se réfugier à Saint-Malo chez Benjamin Dubois, l’armateur associé de l’expédition des Malouines. De retour à Anneville, Flore faisait célébrer des messes dans la paroisse du village et communiquait avec des dissidents de Jersey par signaux lumineux dans un réseau de chouannerie normand. Elle fut inquiétée par la justice, mais grâce à l’influence de son mari, elle n’eut rien à craindre.
 
Aujourd’hui, il reste quelques traces du passage de la famille Bougainville à Anneville-sur-Mer. Concernant sa maison de maître au lieu-dit la Bectière, il ne reste que quelques murs qui délimitaient sa propriété. Elle fut détruite lors d’un incendie vers la fin du XIXe siècle et les murs ont été utilisés pour empierrer les chemins agricoles.
 
entree bectiere anneville            murs enceinte bectiere anneville
La belle entrée de type cavalière et les murs d'enceinte qui délimitent les cours de la maison à la Bectière


 
couverture bougainville normandie revolutionPour plus de détails : Bougainville en Normandie durant la Révolution par Antoine NAGY, 12 € TTC chez thebookedition.com ou par mail 2bougainville@gmail.com. La préface du livre relate la vie de Louis-Antoine de Bougainville écrite par son plus grand spécialiste, Philippe Prudhomme, président-fondateur de l'association des Amis de Bougainville. L'ouvrage détaille aussi l'histoire du château de la Bectière et des moulins. Il est illustré de photos et complété, en annexe par des documents inédits provenant des archives nationales et départementales.

 
 
 



Créer un site
Créer un site