Actualités

Lettre d'information le 26 juin 2018 :Un été sur les traces de Bougainville le 26 juin 2018 :

Les 4 et 5 août, le fantôme de Bougainville hantait les rives de La Rance au manoir de Montmarin près de Saint-Malo où Philippe Prudhomme dédicaçait ses livres sur « Le fabuleux destin du Comte de Bougainville ». Une belle journée de rencontres dans le cadre splendide du jardin botanique du domaine de la famille de Ferrand. Ce lieu de mémoire remarquable fut le refuge, en 1794, de l’épouse du grand navigateur avec ses trois enfants pour échapper à l’échafaud.
 
 

Près de l’embarcadère où furent construits des centaines de bateaux on pouvait voir la reconstitution d’un campement qui accueillait le fort sympathique corps royal d’infanterie de marine en costume d’époque. Ce fut également l’occasion de visiter l’Etoile du Roy belle réplique de la frégate de 1745 où début septembre l’équipe allemande d’Atlantis film va tourner le premier film consacré à Louis-Antoine de Bougainville. Sortie prévue 2019, titre Le mythe de Tahiti.
 

L'Etoile du Roy


Un film de Philipp Griess et Eike Schmitz Avec Lionel Aknine, Emmanuel Quatra, Antonia Labs, Loris Rizzo. Le voyage méconnu de Bougainville autour du globe 1766-1769
 
Le 6 avril 1768, l’explorateur français Louis-Antoine de Bougainville arrivait à Tahiti. Une rencontre qui changea l’île et la vision des Européens sur l’Océanie pour toujours. Le journal de bord de Bougainville fut à l’origine du mythe paradisiaque de Tahiti. Il s'agit de la première circumnavigation française autour du monde et de la première expédition maritime scientifique du siècle des Lumières. À bord se trouvait également un jeune botaniste, déguisé en homme, la première femme à avoir accompli un tour du monde. Assistante clandestine et maîtresse du botaniste de l’expédition, elle découvrit à ses côtés des plantes de renommée mondiale : la Bougainvillea et l’Hydrangea. Ces deux plantes ornementales, témoigneront pour l’éternité de cette tragique histoire d’amour. Ce périple est considéré comme le prototype de toutes les expéditions qui l’ont suivi et pourtant, comme son instigateur, il semble relégué aux oubliettes de l’histoire. Les deux bateaux de cette odyssée revinrent à Saint-Malo le 16 mars 1769 mais ce court séjour de neuf jours à Tahiti pérennisa le mythe du paradis des mers du Sud.
 
Philip Griess, Eike Schmitz et Philippe Prudhomme

En 2019 on commémorera le 250e anniversaire du retour de Bougainville le premier circumnavigateur français. Traduction libre de l’article allemand rubrique News (www.atlantis-film.de).

Exposition du 1er juillet au 26 août 2018 : D'un jardin à l'autre :

Bougainville et les explorateurs, l'aventure des plantes de nos jardins.
Du 1er juillet au 26 août 2018
Eglise du Vieux-Saint-Sauveur à Caen (14)
De 14h à 17h
Accès libre - tout public

Emission Arte du 26 juin 2018 : Invitation au voyage

Le 26 juin, la chaîne de télévision Arte a rendu un vibrant hommage à Jeanne Baré, la première femme à avoir fait le tour du monde lors de l'arrivée de l'expédition Bougainville sur la Côte sauvage de l'île de Tahiti le 6 avril 1768. Dans la rubrique L'Incontournable ; l'émission "Invitation au voyage" tournée Tahiti , l'historien Philippe Prudhomme retrace le célèbre épisode où cette passagère clandestine fut démasquée.

https://www.arte.tv/fr/videos/083511-004-A/l-incontournable-a-tahiti-la-cote-sauvage/

Tahiti-infos du 1er juin 2018 : Le navire La Boudeuse "a débarqué" au Musée de Tahiti et des Îles :
 
Dans le cadre de ses activités, l’association des Amis du Musée de Tahiti et des îles organise régulièrement pendant les vacances scolaires des stages pour les enfants. Lors du dernier en date, le navire d’Antoine Bougainville, La Boudeuse, a dévié sa trajectoire pour aller à l'abordage du Musée de Tahiti et des îles, avec à son bord, "la descendance" du navigateur…
Pendant quatre jours, les explorateurs en herbe, aidés d'Isabelle Mouton, animatrice d’art plastique et d’exploration des animaux et Heiana Ollivier, professeure de chant et de théâtre, ont vogué sur les traces du célèbre navigateur, débarqué à Tahiti il y a 250 ans, le 6 avril 1768 à bord de La Boudeuse.
Tout a démarré très fort, dès le premier jour, grâce à Miriama Bonno, la directrice du Musée, deux explorateurs et peintres officiels de la marine, Anne Smith et Jacques Rohaut sont venus faire découvrir leur métier peu connu aux enfants. Puis après un petit "mémo" sur l’histoire d’Antoine Bougainville, les petits moussaillons sont partis à travers le musée à la recherche d’objets et de tableaux liés à la navigation et aux personnages d’antan, pour enfin finir par l’apprentissage de la peinture. Nos jeunes artistes se sont laissés emportés par leur imagination, certains devant les magnifiques couleurs du lagon et de Moorea avec Jacques Rohaut, d’autres devant les très anciennes grandes pirogues avec Anne Smith. Ils ont ensuite enchaîné d’autres travaux manuels : fabrication d’une longue vue, d’un bateau à trois mâts dans une mer houleuse et mer calme pour enfin terminer par du chant et du théâtre.
Et ensuite place au spectacle…
La Boudeuse a alors dévié sa trajectoire pour arriver à bon port, au Musée de Tahiti et des îles, avec à son bord, la descendance d’Antoine Bougainville, Bob, le moussaillon et de la princesse Rebecca. Tous ont été accueillis par les habitants de l’île avec des couronnes de auti et des paniers en niau remplis de fleurs et ils se sont ensuite tous retrouvés autour d’un goûter d’accueil comme le veut la coutume ancestrale.
Les moussaillons en herbe sur les traces du navire de Bougainville, La Boudeuse

La dépêche de Tahiti du 21 mai 2018 : Hitia'a a commémoré le passage de Bougainville par Claude Jacques :

En avril 1768, les deux navires de l’expédition Bougainville, la frégate La Boudeuse et la flûte L’Étoile, faisaient relâche à Hitia’a. La marine nationale, en partenariat avec la commune, a choisi la date symbolique du 17 mai, Journée du marin, pour commémorer ce passage historique sur la côte est de Tahiti. Pour l’occasion, le bâtiment multimissions B2M Bougainville, de retour d’opérations dans l’archipel des Tuamotu, a fait escale le long du littoral, à quelques encablures de la passe Tapora, encore appelée passe de la Boudeuse, du nom de la frégate du roi que commandait le comte Louis-Antoine Bougainville.

Descendant, depuis six générations, de son trisaïeul, Jean-François de Bronac de Bougainville, qui était à bord depuis Fakarava, a rejoint le littoral à bord d’une baleinière. Accueilli à terre par de nombreux écoliers et des habitants de Hitia’a, celui-ci s’est dirigé vers la stèle érigée en mémoire de son ancêtre, en avril 1968, à l’initiative de la Société des études océaniennes, pour le bicentenaire de l’arrivée de l’expédition.

Pour les 250 ans de ce passage historique, la stèle a été réaménagée par des soldats du régiment du service militaire adapté (RSMA). Cette nouvelle disposition a été inaugurée par l’arrière-arrière-petit-fils de Bougainville en compagnie du commandant de la base marine, Joffrey Guerry, et du maire de Hitia’a o te Ra, Dauphin Domingo.
 

Le public a ensuite été invité à rejoindre la petite darse de Hitia’a, où étaient installés plusieurs chapiteaux. L’occasion d’écouter les explications de l’historienne Corinne Raybaud et de découvrir l’exposition itinérante organisée depuis avril par Tahiti tourisme. L’occasion enfin de rejoindre la pirogue traditionnelle Fa’afaite, à quai en escale depuis le 13 mai, pour initier les élèves du district à la navigation ancestrale.

Une page d’histoire à l’origine de la renommée de Tahiti

Bougainville, arrivé dix mois après l’Anglais Wallis, était le deuxième Européen et le premier Français à “découvrir” Tahiti. Partis pour ce qui était le premier voyage scientifique autour du monde, les deux navires avaient de nombreux mois de navigation derrière eux (ils étaient partis en 1766 de France). Après avoir quitté le détroit de Magellan en janvier 1768, Bougainville décida de faire escale de toute urgence pour permettre aux marins de reconstituer leur santé, une bonne partie de l’équipage étant malade du scorbut. Ce qui explique qu’il n’ait pas attendu de découvrir une baie plus accueillante, comme l’avait fait avant lui Wallis et comme le fera Cook un an plus tard dans la baie de Matavai.

Ce voyage fut l’occasion de deux premières mondiales. Le valet du naturaliste Commerson était en fait une femme, et elle fut la première femme à faire le tour du monde. Si Bougainville fut le premier Français à découvrir Tahiti, le ari’i Ahuturu, embarqué volontaire pour le voyage de retour de l’expédition, fut le premier Tahitien à découvrir la France.

Bougainville ne resta que neuf jours à Tahiti, mais le récit qu’il en tira à partir de son livre de bord fut un véritable best-seller. Publié très rapidement, en 1771, son Voyage autour du monde fut certainement à l’origine du “mythe” de Tahiti-paradis. La renommée de l’île construite au XVIIIe siècle à la suite de ses écrits permet encore à la destination touristique de Tahiti et ses îles de “surfer” sur cette réputation.

 

Une action pédagogique et une préparation militaire pour des lycéens

La matinée du 17 mai a été l’occasion de rappeler les conditions de l’arrivée de Bougainville et des 300 hommes d’équipage qui étaient à bord des deux navires de l’expédition. Mais la commémoration de cette page d’histoire a été aussi un prétexte pour concrétiser le travail d’élèves de plusieurs lycées professionnels en classe “Défense” dans le cadre d’un programme piloté par la base navale de Papeete et le polygone académique “Choisis ton cap”. Il s’agit d’une préparation militaire marine et de stages professionnels organisés autour d’une action pédagogique, centrée cette année sur l’histoire du grand marin et explorateur qu’était Bougainville. Des élèves des collèges d’Hitia’a et de Taunoa étaient également présents pour assister à la cérémonie.


TNTV du 15 avril 2018 : 250 ans de l'arrivée de Bougainville à Tahiti :
 

Articles de la France Pittoresque :

Le 2 avril 2018 : 2 avril 1768 : Bougainville aperçoit les côtes de Tahiti : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article14852?
Le 3 avril 2018 : Louis-Antoine de Bougainville : son caractère : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article14854
Le 4 avril 2018 : Louis-Antoine de Bougainville : son voyage autour du monde et ses conséquences : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article14855
Le 5 avril 2018 : Le fabuleux destin du comte de Bougainville : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article14856

Tahiti-infos du 26 mars 2018 : La belle vie de Louis-Antoine de Bougainville racontée à l'UPF :

Philippe Prudhomme va animer une conférence sur Louis-Antoine de Bougainville à l'occasion des célébrations à venir. En effet, le navigateur a accosté à Tahiti il y a 250 ans. Dans le cadre des rendez-vous Savoirs pour tous de l'université, le professeur retraité de lettres et d'histoire reviendra sur le parcours du navigateur, son séjour en Polynésie et son voyage avec Ahutoru.

"À l’occasion de la célébration du voyage du Français Louis-Antoine de Bougainville, il m’a semblé nécessaire d’accorder à ce glorieux périple une attention toute particulière, car le séjour de neuf jours à Tahiti et les 50 pages que l’étonnant navigateur écrivain a consacré à l’île ont changé la face du monde océanien", indique Philippe Prudhomme, professeur retraité de lettres et d'histoire. Il va animer une conférence à l'université ce jeudi dans le cadre du cycle Savoirs pour tous.

Louis-Antoine de Bougainville est né et mort à Paris, en France. Officier de marine, navigateur et explorateur, il a mené le premier tour du monde officiel français en tant que capitaine entre 1766 et 1769.

"On lui doit pour une bonne part notre présence dans le Pacifique sud. S’il n’a pas inventé seul le mythe de Tahiti, il a largement contribué par son livre, à faire rêver toute la planète pendant deux bons siècles. Surtout, il a remis en cause, certes indirectement, un certain nombre d’idées fausses sur l’humanité : les « Sauvages », les Patagons, la sexualité, la condition de la femme… et propagé une idée nouvelle très moderne du bonheur, sur terre, et du rapport au corps", selon Philippe Prudhomme.

Le rendez-vous de jeudi sera aussi l’occasion "de parler d’Ahutoru son sympathique passager aussi ignoré que lui et pourtant premier Océanien venu en Europe et tout premier chrétien du Pacifique".

Le 6 avril 1768, Bougainville a jeté l'ancre à Tahiti. C'était il y a 250 ans. À cette occasion, Philippe Prudhomme signe un livre intitulé Le Fabuleux destin du comte de Bougainville. Déjà paru en métropole via Thebookedition.com. Son ouvrage La Malédiction de la tortue : Le fabuleux voyage d'Ahutoru est présenté sous une nouvelle édition chez 'Api tahiti. Cet ouvrage raconte l'aventure d'Ahutoru. Le livre existe en version papier et numérique.

Conférence savoirs pour tous "La Belle vie de Louis-Antoine de Bougainville" à l'université de Polynésie Française.
Le jeudi 29 mars à 18h15, amphi A3.
Durée de la conférence : 1h30.

Nouveautés : le 14 mars 2018 :
 
Le fabuleux destin du Comte de Bougainville - Philippe PRUDHOMME - The Book Edition - Nombre de pages 619 - Format 14.8x21 cm - Pour commander : thebookedition.com ou nous contacter : 2bougainville@gmail.com  La malédiction de la tortue - Le fabuleux voyage d'Ahutoru - Philippe PRUDHOMME - Nombre de pages 259 - Format Kindle - Pour commander : amazon.fr ou nous contacter : 2bougainville@gmail.com

La Voix d’un texte vous souhaite la bienvenue sur son site du 8 mars 2018 :
 
En mars, fini la grisaille, on vous emmène loin de Paris ! Vendredi 9 mars 2018, à 20h00, dans la salle Dussane de l’Ecole Normale Supérieure (45 rue d’Ulm), François Moureau (Paris-Sorbonne) et Yoann Gasiorowski (Comédie-Française) nous entraînent dans le Voyage autour du monde de Bougainville.
Oeuvre majeure de la littérature de voyage, le journal de bord de l’explorateur Louis Antoine de Bougainville, publié en 1771, retrace l’expédition scientifique de La Boudeuse et L’Etoile autour du monde : traversées des océans Atlantique, Indien et Pacifique, escales au Brésil, à Ile-de-France, à Tahiti, aux Malouïnes, rencontres avec les peuples autochtones, et bien plus ! Au programme, donc, dépaysement… mais aussi exploration d’une oeuvre fondatrice pour la littérature des voyages, d’une oeuvre qui résonne dans le siècle des Lumières avec notamment cet écho bien connu qu’est le Supplément au Voyage de Bougainville, de Diderot.
 
 
Alors, sans plus attendre, enrôlez-vous pour ce tour du monde en envoyant votre mail de réservation à l’adresse habituelle : lavoixduntexte@gmail.com
 
La Voix d’un texte est un séminaire d’élèves de l’Ecole Normale Supérieure qui organise, une fois par mois, la rencontre d’un comédien et d’un professeur autour des textes d’un grand auteur de la littérature française. Sur leur site, vous pouvez retrouver les actualités, les enregistrements des dernières soirées et, bien sûr, les contacter : http://lavoixduntexte.fr/


Lettre d'information du 3 février 2018 :
Cette nouvelle année devrait-être placée, pour notre association, sous les voiles protectrices de notre grand explorateur, enfin reconnu à sa juste valeur. Son arrivée à Tahiti le 6 avril 1768, a eu un tel retentissement en France et dans le monde que de nombreux projets culturels sont sur les rails.
Un nouveau livre, actuellement chez l'éditeur, va paraître le mois prochain, sous la plume de notre président sous le titre actuel "Fabuleux destin du comte de Bougainville". Une biographie de 700 pages qui rassemble de nombreux nouveaux documents et des illustrations personnelles inédites.
Deux conférences à l'université sont prévues en mars et l'office tourisme territorial devrait proposer au grand public une exposition sur le séjour mouvementé de l'expédition Bougainville à Tahiti.A suivre...
France O devait produire un documentaire mais apparemment a renoncé.
En revanche, nous avons été sollicités par trois autres réalisateurs télé. Deux films documentaires sont en cours de réalisation. L'un à Tahiti et l'autre en France. Une équipe allemande a pris contact avec notre site et rejoint Philippe Prudhomme qu'ils ont longuement interviewé à Papeete pour la réalisation d'un film de 52 minutes destiné à la chaîne ARTE. Durant les deux semaines de leur séjour, ils ont procédé à plusieurs repérages pour filmer ultérieurement le débarquement des explorateurs en l'île de Cythère. Après avoir commencé le tournage à Hitiaa et filmé l'ancre retrouvée par notre ami Viktor Viet Sing (voir photos sur le site) ils sont repartis pour l'Europe en vue de retracer la vie du célèbre navigateur à Paris, au château de Suisnes et à Saint-Malo où notre président devrait les accompagner prochainement dans leur ouvrage. Une émission philatélique spéciale est prévue à Papeete le 6 avril intitulée : Les 250 ans de l'arrivée de Bougainville.
 
L'équipe d'Atlantis film au col du Tahara'a, Eike Smitz le producteur, Philip Griess le cameraman et Massimo son assistant 


Emission d'Arte "Voyage" de la série "incontournable" portant sur Jeanne Barret, femme extraordinaire - Bertrand caméraman et Franck réalisateur
 
 



Créer un site
Créer un site