Actualités

L'écho de la SHAASM n°6 du 1er avril 2021 : Une Australie française ? Interruption temporaire d'une tentative de feuilleton historique

Dans le précédent épisode, je revendiquais d'une part, une base bibliographique solide et d'autre part, je replaçais les différents navigateurs français ayant joué un rôle dans la découverte de l'Australie dans leur succession chronologique non bouleversée par nos publications aléatoires.
 

Pour ce qui concerne la bibliographie, dès la parution de cet Echo de la Shaasm n° 5 en novembre dernier, un de nos sociétaires, résidant à Papeete, Philippe Pruhomme, nous rappelle qu'il a fait don à notre société lors d'un de ses passages à Saint-Malo d'un exemplaire de son livre "Le fabuleux destin du Comte de Bougainville" : de toute évidence, ce très bel ouvrage très vivant et superbement illustré méritait d'être mentionné dans une bibliographie sur ce thème, ainsi d'ailleurs qu'un autre volume également dans la riche bibliothèque de la Shaasm: "de La Pérouse à Dumont d'Urville, les explorateurs français du Pacifique" de Julia Ferloni (ed. de Conti 2006, coll Thalassa, avec une préface de Georges Pernoud).

Mais une bibliographie ne peut être qu'une suite de choix et de renoncements et je souligne à nouveau ici que mon approche a été d'identifier essentiellement dans la littérature de langue anglaise de nombreuses références montrant combien la prise de contrôle finale par les anglais du continent Australien s'est jouée de justesse en leur faveur après plus de trois siècles de contributions françaises décisives...

En ce qui concerne le détail des épisodes suivants consacrés aux explorateurs français mentionnés dans le n°5, ils feront, je l’espère, l’objet d'une publication ultérieure, moins aléatoire...

Raphaël Tréglos
 
Ephéméride le 14 février 2021 : La mort de Cook
 

Lettre d'information du 25 janvier 2021 :

Nous sommes heureux de vous présenter nos vœux les meilleurs pour cette nouvelle année !
Cette belle tradition ancrée et transmise à travers notre passé dans notre mémoire culturelle nous projetant vers le futur nous rassure sur la continuité du temps et de notre histoire. Jamais autant que depuis cette pandémie mondiale le nombre de livres, d’émissions télévisées ou radio, de vidéos n’ont connu un tel regain d’intérêt auprès des publics de tous âges. Le nombre croissant de visiteurs sur notre site en atteste pour notre plus grande satisfaction et la gloire de Bougainville ce héros désormais reconnu et apprécié à sa juste valeur.

Merci à toutes et à tous de votre soutien!

Philippe Prudhomme
Président fondateur des Amis de Bougainville


Nos lecteurs ont du talent : un projet d'une maquette de la Boudeuse est en cours de réalisation !
 
Détails des bouteilles
 
Détails des appartements


Le 25 janvier 2021 : Tahiti Infos : La France dans le Pacifique du XIXe

https://www.tahiti-infos.com/La-France-dans-le-Pacifique-du-XIXe_a197788.html

 
Le 22 janvier 2021 : La dépêche de Tahiti : La France dans l'Océan Pacifique au XIXe siècle

Philippe Prudhomme, dont on connaît l’intérêt pour l’histoire de la Polynésie a écrit plusieurs ouvrages dédiés notamment au voyage autour du monde de Bougainville et à Ahutoru, le premier Polynésien à se rendre en France dans les années 1770.
Cette fois-ci, il s’intéresse au XIXème siècle en faisant connaître un document d’archives qui est une synthèse historique débutant en 1842, avec la ratification du protectorat par la reine Pomare IV et se terminant avec l’abdication le 29 juin 1880 du roi Pomare V.
Le royaume tahitien devenait alors une nouvelle colonie de la 3ème République au sein de cet empire colonial français en création.
« Le hasard a voulu qu’un ami féru d’Histoire m’offre le tome 44 de la Revue des deux Mondes parue en 1881, explique l’auteur. « C’est l’article consacré à Tahiti et à “La France dans le Pacifique” qui m’a paru être une contribution très authentique et synthétique à l’histoire particulière de la Polynésie durant cette période ».
Philippe Prudhomme a reproduit le texte de cette archive qui constitue « un témoignage exceptionnel sur un siècle mal connu, très complexe souvent douloureux ».
 

Fac similé de la Revue des deux Mondes

Celui-ci a été écrit par Charles de Varigny, homme de lettres-reporter aux multiples facettes ayant vécu une douzaine d’années entre Tahiti et Hawaï.
On y découvre avec clarté et de manière très professionnelle les coulisses d’un passé compliqué durant lequel faits politiques et sociaux sont souvent embrouillés d’intrigues.
« Les pages de notre histoire coloniale sont souvent entachées de violences et de zones d’ombre voire de secrets d’état », commente Philippe Prudhomme qui a agrémenté le texte d’origine avec des illustrations d’époque.
Il est précédé de quelques pages pour préciser le contexte historique dans lequel il a été écrit et publié. Ce qui peut expliquer certains de ses propos sur les « bons sauvages » formulés dans l’esprit de son époque. Le Pacifique, ses îles et ses populations, ont en effet été « découverts » par les Européens en plusieurs étapes et les descriptions qui en ont été faites ont varié au cours du temps.
Philippe Prudhomme y évoque aussi l’évolution des connaissances géographiques et de la cartographie consacrées à l’existence de ces vastes immensités géographiques que sont les archipels océaniens.
L’ouvrage est complété par une biographie succincte de Charles de Varigny, né à Versailles dans un milieu aisé et qui, comme Bougainville, à bourlingué toute sa vie à travers le monde. Une bibliographie sommaire est enfin dédiée à cette période de l’histoire.

L’ouvrage, paru à compte d’auteur en autoédition, est accessible en ligne chez thebookedition.com.
 

La couverture de l'ouvrage
 
 



Créer un site
Créer un site